Faire son huile thérapeutique chez soi

Créer son huile est un plaisir inouï pour offrir à ses amis et ses proches un massage de bien-être bénéfique et profitable pour les douleurs du quotidien. Cueillir les fleurs, créer sa composition et attendre que l’huile change de robe pour se transformer en produit propice à la santé.

Pour obtenir une huile de bonne qualité, il faut d’abord aller à la recherche des bons ingrédients.

En ce moment, la fleur essentielle pour votre huile est le millepertuis. Petite fleur jaune que l’on trouve souvent en terrain un peu rocailleuse.

Le Yogi COUDOUX utilise en premier ingrédient cette petite fleur jaune riche de propriétés médicinales. Cicatrisant, antiseptique, analgésique, anti-inflammatoire, cette plante apporte un soulagement pour les articulations douloureuses, les états inflammatoires ou des contusions qui ont du mal à guérir correctement après un traumatismes comme par exemple une entorse. Elle réduit les douleurs musculaires et favorise une cicatrisation plus rapide lorsque la peau s’est écorchée ou a subi une brûlure. Attention ⚠ il faut éviter de vous exposer au soleil si vous utilisez cette huile à répétition.

Pour les Kungdu yoga adeptes, le millepertuis apporte un soulagement dans les asanas qui demandent beaucoup de souplesse des tissus du corps. Pour obtenir la flexibilité,il faut masser le corps pour l’accompagner dans sa recherche de souplesse.

Pour préparer votre huile thérapeutique à la manière du Yogi COUDOUX :

Procurez-vous :
• 1 bocal transparent d’un volume de 1,5 l, munis de son couvercle,
• 1 litre d’huile de pépin de raisin,
• deux poignets de fleurs de millepertuis bien mûres, pour la dilatation des tissus,
• 1 cuillerée à soupe de clou de girofle, pour anesthésier les fibres des tissus,
• 1 cuillerée à soupe de poudre de cannelle, pour activer les tissus et le système nerveux sympathique,
• 1 cuillerée à soupe d’argile verte, pour moduler les processus défensifs du corps et éviter l’agression de la peau.

Après avoir ajouté la totalité des ingrédients dans votre bocal, ajouter en dernier point votre huile de pépin de raisin, agité activement pour bien mélangé, puis fermer solidement votre bocal avant de le poser dans un lieu bien ensoleillé pour trois semaines. Votre composition doit rester à l’extérieur nuit et jour, pendant la première semaine, vous le visitez chaque jour pour enlever le couvercle et le laisser respirer pendant cinq à dix minutes. Puis vous le refermez solidement, l’agitez activement et vous le remettez en exposition au soleil, jusqu’au lendemain.

Après la première semaine vous ajoutez à votre composition 30 à 35 ml d’huile de pépins de raisin vierges, vous refermez solidement votre bocal avant d’agiter activement pour la dernière fois. Maintenant vous pouvez laisser votre composition se reposer sous la protection du soleil et de la fraîcheur de la nuit, sans jamais l’ouvrir pendant deux semaines.

Après ce délai, vous filtrez votre huile de soin avec un solide torchon. Vous avez récupéré la totalité d’huile de votre composition, cependant le meilleur de votre solution, se trouve encore prisonnier du déchet, alors je vous suggère de placer ce déchet au centre du tissu afin de le presser énergiquement. Ainsi vous récupérez le meilleur des extraits, qui rendra votre composition encore plus active à l’usage, votre baume du tigre assouplissant est prêt à l’usage. Cependant il est possible de renforcer cette solution avec quelques gouttes d’une huile essentielle bien particulière.

Partagez avec nous votre expérience !


 
Go to Top